Accueil > Nouvelles > Nouvelle

La FSE-CSQ félicite la nouvelle ministre de l'Éducation, Marie Malavoy

20 September 2012

Québec, le 20 septembre 2012. – La Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE‑CSQ) tient à féliciter Mme Marie Malavoy pour sa nomination à titre de ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Elle profite de l’occasion pour lui offrir toute sa collaboration afin de faire avancer les dossiers qui favoriseront la réussite du plus grand nombre.

Pour la FSE, les orientations données par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport guident les enseignantes et enseignants afin qu’ils façonnent directement la société de demain, que ce soit pour donner une solide formation de base aux élèves, ou encore la compléter si nécessaire, pour éveiller les élèves à la culture et à la langue, pour développer des citoyennes et citoyens éveillés et ouverts sur le monde ou encore pour contribuer au développement de la main-d’œuvre par la formation professionnelle.

« Parce que la mission du réseau s’est élargie, plus que jamais nous avons besoin d’une vision globale afin d’éviter le piège des mesures à la pièce. Nous espérons que Mme Malavoy, par sa vaste expérience, sa rigueur et sa capacité d’action, saura conjuguer cette vision aux importants besoins du réseau scolaire et aux grandes attentes du personnel enseignant. En ce sens, je souhaite du succès à Mme Malavoy dans l’exercice de ses nouvelles fonctions », a déclaré Mme Manon Bernard, présidente de la FSE.

Parmi les grands défis de la ministre Malavoy se trouvent plusieurs priorités des enseignantes et enseignants représentés par la FSE, notamment les services offerts aux élèves en difficulté et le suivi réel accordé aux consensus découlant de la rencontre des partenaires en éducation du 25 octobre 2010. De plus, le dossier de l’anglais intensif en 6e année sera certainement parmi les premiers à requérir l’attention ministérielle, tout comme la valorisation de la profession enseignante, l’apprentissage de la lecture, la réduction de la taille des groupes, l’alphabétisation, l’implantation de la maternelle 4 ans dans les milieux défavorisés et le développement de la formation professionnelle.

La FSE souhaite rencontrer prochainement la ministre Malavoy pour discuter des grands enjeux du réseau scolaire ainsi que des priorités mutuelles.

Profil

La FSE représente plus de 60 000 enseignantes et enseignants à tous les secteurs d’enseignement, tant au préscolaire, au primaire et au secondaire qu’à la formation professionnelle et à l’éducation des adultes.

 

– 30 –


Source

Sylvie Lemieux, attachée de presse FSE
418 563-7193
lemieux.sylvie@csq.qc.net


Syndicat de l'enseignement du Bas-Richelieu

Une réalisation de